Jean Racine (XVIIe) est probablement le plus grand dramaturge français, aux côtés de Corneille et de Molière.

Ses pièces sont pour la plupart inspirées des thèmes gréco-romains antiques.

Citons :

  • Phèdre
  • Andromaque (A ce jour ma pièce française préférée , tous auteurs confondus et que l’on peut résumer en une ligne plaisante : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort)
  • Britannicus
  • Iphigénie

Edition de référence :

  • La Pléiade

En deux volumes. Je ne l’indique pas [par défaut] car l’édition du volume I (voir remarque ci-dessous) est véritablement une référence.

Particularité : Le premier volume a fait l’objet d’une nouvelle édition 1999, assurée par Georges Forestier. Ce volume est marqué « I » sur le coffret, mais pas sur le dos du livre, contrairement à l’usage de la collection. Dans la collection, cette absence de numérotation est souvent le signe que Gallimard est réservé sur la publication d’une suite, qui dépendra du succès commercial du volume. En l’occurrence, ce n’est pas le cas, puisque le volume II existe bien, mais qu’il s’agit d’une ancienne édition de 1952 (édition de Raymond Picard). Georges Forestier himself m’a confirmé qu’une actualisation du tome II n’était pas envisagée (Cf. mon intervention du 15 mai 2018). Le XVIIe ne fait pas recette. C’est fort dommage et incompréhensible car ce siècle a offert ce qu’il y a de meilleur en langue française.

Volume 1, nouvelle édition : 70 €

Volume 2, ancienne édition : 46,40 €

Lecture(s) très recommandables(s) :

Georges Forestier, maître d’oeuvre de la nouvelle édition de Racine en Pléiade, est l’auteur d’une biographie parue chez NRF Biographies, du même éditeur. Jean Racine. – voir –

A vous de jouer maintenant !

Pour mémoire, l’édition citée est suivie de la mention [par défaut] qui apparaît s’il n’y a pas encore eu de discussion sur le sujet.

En commentaires, libre à vous de :

  • discuter des mérites et défauts des différentes éditions
  • de la place de l’auteur ou de l’oeuvre dans la culture de son temps
  • de l’importance de l’auteur ou de l’oeuvre pour un lecteur contemporain
  • de ce qu’il représente pour vous
  • des livres ou autres sources très recommandables pour comprendre l’auteur / l’oeuvre / son influence
1 réponse
  1. DraaK fut là
    DraaK fut là dit :

    Georges Forestier, le responsable de l’édition Pléiade du volume 1 de Racine (et auteur de l’excellente biographie de Racine, également chez Gallimard), a eu la grande amabilité de me répondre, alors que je le sollicitais sur une actualisation éventuelle du volume 2 :

    « Je réponds tout de suite à votre question: désolé de vous décevoir, non, il ne faut pas attendre le tome II de la Pléiade (correspondance et prose), car il ne se vend pas et Gallimard ne veut pas le refaire. Racine pour tout le monde, c’est l’homme d’une douzaine de pièces, et c’est tout. Donc pas d’investissement pour une nouvelle édition du second volume, qui n’intéresse qu’une étroite minorité de lecteurs.

    Gallimard a préféré d’abord me demander de faire une grosse biographie de Racine, qui a paru il y a une douzaine d’années, et ensuite investir pour une nouvelle édition des 2 tomes de Molière (…) »

    (La suite sur la page « Molière ».)

    Je trouve la phrase « Racine pour tout le monde, c’est l’homme d’une douzaine de pièces, et c’est tout. » très démoralisante.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *