Georges Orwell (1903 – 1950), de son vrai nom Eric Arthur Blair, est un journaliste et un auteur britannique.

Il est surtout connu pour deux de ses romans :

  • La Ferme des animaux (1945)
  • …et 1984 (1948)

Le dernier, en particulier, (une dystopie qui met en scène un régime totalitaire) reste d’une actualité totale : C’est à force de le voir cité, de semaine en semaine, que m’est venue l’idée d’ouvrir la page d’Orwell.

Signe habituel d’un grand classique : une partie du vocabulaire du roman est passé dans le langage courant (la novlangue, l’adjectif « orwellien », Big Brother…)

Concernant la novlangue (newspeak, en anglais) : L’appauvrissement de la langue comme moyen de limiter la pensée critique ne peut que parler aux lecteurs que nous sommes. A bien y réfléchir, la lecture de ce roman pendant mon adolescence est peut-être ce qui explique que je sois en train d’écrire ces mots en ce moment même.

Orwell est l’auteur d’autres romans, dont le nostalgique :

  • Un peu d’air frais (1939)

…et s’est fait connaître par un récit autobiographique :

  • Dans la dèche à Paris et à Londres (1933)

Edition de référence :

  • Les éditions Ivrea

(qui ont repris le fonds de la maison d’édition Champ libre, qui publiait des ouvrages de critiques sociales reflétant les idées de gauche ou d’extrême gauche)

…ont édité les textes d’Orwell.

  • Agone

…a édité la correspondance d’Orwell ainsi que ses écrits politiques, dans sa collection « Banc d’essai ».

A vous de jouer maintenant !

Pour mémoire, l’édition citée est suivie de la mention [par défaut] qui apparaît s’il n’y a pas encore eu de discussion sur le sujet.

En commentaires, libre à vous de :

  • discuter des mérites et défauts des différentes éditions
  • de la place de l’auteur ou de l’oeuvre dans la culture de son temps
  • de l’importance de l’auteur ou de l’oeuvre pour un lecteur contemporain
  • de ce qu’il représente pour vous
  • des livres ou autres sources très recommandables pour comprendre l’auteur / l’oeuvre / son influence
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *