« Oui, nous sommes bien à la foire aux vanités : le lieu n’est assurément pas moral ; ni joyeux, même si l’on y mène grand bruit. » (William Makepeace Thackeray, dans le prologue de La Foire aux vanités)

William Makepeace Thackeray (1811-1863) est un auteur anglais du XIXe et l’un des plus grands représentants de la littérature victorienne (aux côtés de Dickens auquel on l’oppose souvent).

Ses romans les plus connus sont sans doute :

  • Les Mémoires de Barry Lyndon (1843-1844) ; roman connu ne serait-ce que par l’adaptation cinématographique qu’en a fait Stanley Kubrick.
  • La Foire aux vanités (1847-1848), aussi connu aussi sous le titre anglais de Vanity Fair, et lui-même adapté de nombreuses fois au cinéma (dont la dernière en date par Mira Nair, 2004) ; une oeuvre majeure du XIXe anglais.

Bien que cela n’intéresse personne, j’ai commencé la lecture de ce roman hier soir (09/04/2018) et, dès les premiers paragraphes du prologue, la qualité de l’écriture ainsi que la drôlerie et l’ironie de l’auteur m’ont persuadé qu’il était urgent que j’ouvre sa page sur propagerlefeu.fr

Edition de référence :

Pas d’édition de référence [par défaut].

Mon édition de La Foire aux vanités est en Folio classique (1994), 1071 pages. J’ai passé l’introduction et ne peut rien en dire mais, sur le peu que j’ai lu (une quarantaine de pages), les notes m’ont paru judicieuses et suffisantes. Le pavé se termine par une chronologie (qui s’achève au décès de l’auteur) et une bibliographie.

Je n’ai pas d’avis sur la traduction pour l’instant et suis preneur de vos remarques. Dans l’attente, l’édition m’a paru très bonne pour qui veut lire l’auteur sans se ruiner.

Tenue du volume à une main un peu difficile en début de lecture. Le poignet sera plus à l’aise vers le milieu du roman, quand 500 pages seront harmonieusement réparties sous le pouce, d’une part, et l’auriculaire, d’autre part !

A vous de jouer maintenant !

Pour mémoire, l’édition citée est suivie de la mention [par défaut] qui apparaît s’il n’y a pas encore eu de discussion sur le sujet.

En commentaires, libre à vous de :

  • discuter des mérites et défauts des différentes éditions
  • de la place de l’auteur ou de l’oeuvre dans la culture de son temps
  • de l’importance de l’auteur ou de l’oeuvre pour un lecteur contemporain
  • de ce qu’il représente pour vous
  • des livres ou autres sources très recommandables pour comprendre l’auteur / l’oeuvre / son influence
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *