Virgile est à Rome ce qu’Homère est à la Grèce. Autant dire que s’il ne fallait lire qu’un auteur latin, ce serait sans doute lui.

L’auteur de l’Enéide a fondé l’épopée Romaine et fourni à l’art postérieur des motifs souvent repris : fuite d’Enée lors de la chute de Troie ; Enée portant Anchise, son père sur ses épaules (la jeunesse supportant la vieillesse…) ; les amours (malheureuses) avec Didon et le sacrifice de celle-ci ; la catabase (= descente aux Enfers) d’Enée …

Virgile est aussi l’auteur des Bucoliques (poèmes pastoraux, ou « églogues »), et des Géorgiques (poème didactique sur l’agriculture).

Edition de référence :

Les Belles Lettres [par défaut]

Collection des Universités de France (CUF)

L’Enéide est en trois volumes.

Un volume pour les Bucoliques.

Un volume pour les Géorgiques.

Texte bilingue, comme toujours pour cette collection.

Compter 30 € à 35 € par volume, neuf.

A vous de jouer maintenant !

Pour mémoire, l’édition citée est suivie de la mention [par défaut] qui apparaît s’il n’y a pas encore eu de discussion sur le sujet.

En commentaires, libre à vous de :

  • discuter des mérites et défauts des différentes éditions
  • de la place de l’auteur ou de l’oeuvre dans la culture de son temps
  • de l’importance de l’auteur ou de l’oeuvre pour un lecteur contemporain
  • de ce qu’il représente pour vous
  • des livres ou autres sources très recommandables pour comprendre l’auteur / l’oeuvre / son influence
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *