« Un auteur admiré écrivant sur un écrivain qu’il aime crée un vide. Ne pas lire le second, c’est ne pas comprendre tout à fait le premier. L’adolescent sentait bien que les livres appellent les livres dans une fuite en avant sans fin. Autour de lui, personne ne semblait deviner que le lecteur reste toujours en arrière, de plus en plus dépendant, avec une conscience de plus en plus aiguë de ses propres lacunes, et seul au milieu de ces absents illustres.

Où qu’il aille, les livres lui paraissaient si révélateurs que l’adolescent trouvait indiscret de trop s’approcher d’un bibliothèque. Cela revenait à fouiller dans un tiroir à l’insu du maître de maison. Si, à la dérobée, il reconnaissait certains titres qu’il aimait, il sentait une petite décharge d’adrénaline et se savait chez lui chez les autres. La présence de livres qu’il n’avait pas lus, mais qui l’impressionnaient, le mettait au contraire dans une situation d’infériorité : il se sentait immédiatement gauche et bête. »

(Marcel Cohen, Détails, NRF Gallimard, 2017)

Note : les auteurs sont classés dans un ordre vaguement chronologique. Pour les auteurs les plus récents, la date retenue est celle de parution de leur oeuvre la plus connue, ce qui est un critère contestable, hautement subjectif et sujet à controverse ; mais sauf erreur manifeste à signaler, avouons que ce n’est pas le plus important…

Antiquité

Antiquité grecque

  • Homère, Iliade, Odyssée – voir –
  • Hésiode (VIIIe siècle av. JC), la Théogonie, les Travaux et les jours – voir –
  • Eschyle (-526 à – 456) – voir – 
  • Sophocle (-495 à -406) – voir –
  • Euripide (-480 à -406) – voir –
  • Hérodote (-484 à -420), Histoires (ou : Enquête) – voir –
  • Thucydide (-460 à -397), la guerre du Péloponnèse – voir –
  • Aristophane (-445 à -385) – voir –
  • Platon (-428 à – 348)
  • Aristote (-384 à -322) – voir –
  • Apollonios de Rhodes, les Argonautiques (-IIIe siècle) – voir –
  • Polybe, Histoires (-167 à-146)
  • Diodore de Sicile (-Ier) , Bibliothèque historique
  • Plutarque, œuvres morales, vies parallèles
  • Quintus de Smyrne, la suite d’Homère (+III Ou IVe siècle)
  • Triphiodore (+IVe siècle), La Prise d’Ilion – voir – 
  • Collouthos (+Ve siècle) : l’enlèvement d’Hélène – voir –

Antiquité romaine

  • Plaute (254 avant J.-C. – 184 avant J.-C.), comédies – voir –
  • Terence (185 avant J.-C. – 159 avant J.C), comédies
  • Catulle (84 avant J.-C. – 54 avant J.-C.), Poésies
  • Virgile (70 avant J.-C. – 19 avant J.-C.) – voir –
  • Ovide (43 avant J.-C, 17 ou 18 après J.-C.), les Métamorphoses – voir –
  • Pétrone (27 – 66), Satiricon
  • Pline l’ancien (23 – 79), Histoire Naturelle – voir –
  • Valerius Flaccus (45 – 90) , Argonautiques
  • Stace (45 – 96), la Thébaide
  • Pline le jeune (61 – 113), lettres
  • Suétone (69 – 130), vie des 12 Césars

Moyen-âge (oeuvres)

  • Beowulf (à partir du VIIe siècle)
  • les Milles et unes nuits (du IXe au… XVe siècle)
  • Tristan et Yseut (à partir de 1170…)
  • Roman de Renart (à partir de 1174…)
  • Sagas islandaises (XIIe et XIIIe siècle)
  • le livre du Graal (1182 à 1220)
  • le Roman de la Rose, par Guillaume de Lorris (1ère partie) et Jean de Meung (2e partie) (1230 à 1280)
  • Chanson des Nibelungen (XIIIe siècle)
  • Shi Nai An, au bord de l’eau (XIVe –  Chine)

Moyen-âge (auteurs)

  • Dante Alighieri (dit « Dante ») (1265-1321), la Divine comédie (1304 – 1321) – voir –
  • Boccace (1313-1375), Décaméron (1349-1353)
  • Pétrarque (1304 – 1374), Triomphe de l’amour (1354)
  • François Villon (1431 – disparu en 1463), La ballade des pendus (1463 ?) – voir –
  • Chaucer (1340-1400), les Contes de Canterbury (1476)
  • Erasme (1467-1536), Eloge de la folie (1511)
  • Marco Polo (1254-1324),  le devisement du monde (ou : le Livre des merveilles) (1298)

XVIe siècle

  • l’Arioste (Ludovico Ariosto, dit) (1474-1533), Roland furieux (1516)
  • Machiavel (1469-1527), le Prince (1532)
  • Rabelais (1483 ou 1494-1553), Pantagruel (1532), Gargantua (1534)
  • Joachim du Bellay (vers 1522-1560), les Regrets (1558)
  • Pierre de Ronsard (1524-1585), les premières éditions de ses oeuvres ont paru de 1550 à 1563
  • Michel de Montaigne (1533-1592), les Essais (1580) – voir –
  • le Tasse (Torquato Tossato, dit) (1544-1595), la Jérusalem délivrée (1580)
  • Shakespeare (1564-1616) – première représentation mentionnée en 1598 – dernière pièce représentée pour la première fois en 1611. Roméo & Juliette, qui nous servira arbitrairement d’étalon pour le classement chronologique : publication en 1597 – voir –
  • Miguel de Cervantes (1547-1616), l’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche (1605). (Je le laisse au XVIe, aux côtés de Shakespeare) – voir –

XVIIe siècle

  • Honoré d’Urfé (1567-1625), l’Astrée (1607-1627)
  • Caldéron, (Pedro Calderón de la Barca de Henao y Riaño) (1600-1681), la Vie est un songe (1635)
  • Pierre de Corneille (1606-1684), le Cid est représenté en 1637
  • Paul Scarron (1610-1660), le Roman comique (1651)
  • Madeleine de Scudéry (1607-1701),  « Clélie, histoire Romaine » (1654-1660)
  • Molière (Jean Baptiste Poquelin, dit) (1622-1673), oeuvres principales entre 1662 et 1673 – voir –
  • Racine (1639-1699), Andromaque, qui sert arbitrairement d’étalon pour ce classement chronologique, est représentée en 1667. – voir –
  • John Milton (1608-1674), le Paradis perdu (1667), le Paradis retrouvé (1671)
  • Jean de la Fontaine (1621-1695), les Fables (1668-1694)
  • Charles Perrault, les contes de la mère l’oye (1697)
  • Fénelon (1651-1715), les aventures de Télémaque (1699)

XVIIIe siècle

  • Daniel Defoe (1660-1731), Robinson Crusoe (1719)
  • Montesquieu (1689-1755), Lettres persanes (1721)
  • Mme de Sévigné (Marie de Rabutin-Chantal, connue comme Mme de, ou la marquise de) (1626-1696), Correspondance (1725)
  • Jonathan Swift (1667-1745), Les voyages de Gulliver (1726)
  • L’abbé Antoine François Prévost (1697-1763), Manon Lescaut (1731)
  • Samuel Richardson (1689-1761), Clarisse Harlowe (1748)
  • Voltaire (1694-1778), Candide ou l’optimisme (1759) – voir –
  • Johann Wolfgang (von) Goethe (1749-1832), les souffrances du jeune Werther (1774), le roi des Aulnes (1782)
  • Rousseau (1712-1778), Emile ou de l’éducation (1762), les Rêveries du promeneur solitaire (1776)
  • Friedrich von Schiller (1759-1805), les brigands (1781)
  • Choderlos de Laclos (1741-1803), les Liaisons dangereuses (1782) – voir –
  • Beaumarchais (1732-1799), le barbier de Séville (1775), le mariage de Figaro (1784)
  • Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814), Paul et Virginie (1788)
  • Sade (Donatien Alphonse François de Sade, en abrégé D.A.F. de Sade) (1740-1814), Justine ou les malheurs de la vertu (1791) – voir –
  • William Blake (1757-1827), le mariage du Ciel et de l’Enfer (1793)
  • Jan Potocki (1761-1815), Manuscrit trouvé à Saragosse (trois versions : 1794, 1804 et 1810)
  • William Wordsworth (1770-1850), Lyrical Ballads, with a Few Other Poems (1798)
  • Novalis (Georg Philipp Friedrich, Freiherr von Hardenberg) (1772-1801), Hymnes à la nuit (1800)
  • Madame de Staël (Anne-Louise Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein) (1766-1817), Delphine (1802), de l’Allemagne (1810) – doit-on vraiment la classer XIXe ?
  • Casanova (1725-1798), publication tardive en 1825 – mais il s’agit d’une oeuvre du XVIIIe

XIXe siècle

  • Jacob (1785-1863) et Wilhelm Grimm (1786-1859) (« les frères Grimm »), Blanche-Neige (1812)
  • Jane Austen (1775-1817), Orgueil et préjugé, raisons et sentiments (1813)
  • George Gordon Byron (Lors Byron) (1778-1824), Manfred (1817)
  • Mary Shelley (1797 – 1851), Frankenstein ou le Prométhée moderne (1818) – voir –
  • John Keats (1792-1821), Endymion (poème – 1818)
  • Percy Bysshe Shelley (1792-1822), Ozymandias (son poème le plus cité – 1818)
  • Walter Scott (1771-1832), Ivanohé (1819)
  • Alphonse de Lamartine (1790-1689), Méditations poétiques (1820)
  • Ernst Theodor Wilhem Hoffmann (connu comme E.T.A. Hoffmann – « A » car il abandonna « Wilhem » pour « Amadeus », par passion de Mozart), Les Frères de Saint-Sérapion (1819 à 1821)
  • James Fenimore Cooper (1789-1851), le Dernier des Mohicans (1826)
  • Stendhal (Henry Beyle, dit) (1783-1842), Le Rouge et le Noir (1830)
  • Honoré de Balzac (1799-1850), le Père Goriot (1835)
  • Edgar Allan Poe (1809-1849), Double assassinat dans la rue Morgue (nouvelle – 1841)
  • Eugène Sue (1804-1857), les mystères de Paris (1842-1843)
  • William Makepeace Thackeray (1811-1863), Mémoires de Barry Lindon (1844)
  • Alexandre Dumas (1802-1870), le Comte de Monte-Cristo (1844 à 1846), Les Trois mousquetaires (1844)
  • Hans Christian Andersen (1805-1875), Contes, dont : La Petite fille aux allumettes (1845)
  • Georges Sand (1804-1876), la Mare au diable (1846)
  • Charlotte Bronte (1816-1855), Jane Eyre (1847)
  • Emily Bronte (1818-1848), les Hauts de Hurlevent (1847)
  • Alexandre Dumas fils (1824-1895), la Dame aux Camélia (1848)
  • François-René de Chateaubriand (1768-1848), Mémoires d’outre-tombe (1849 à 1850)
  • Nathaniel Hawthorne (1804-1864), la lettre écarlate (1850)
  • Herman Melville (1819-1891), Moby Dick (1851) (titre original : Moby Dick, or, The Whale)
  • Charles Dickens (1812-1870), David Copperfield (parution en feuilletons : 1851-1852)
  • Walt Whitman (1819-1892), leaves of grass (1855)
  • Charles Baudelaire (1821-1867), les Fleurs du mal (1857)
  • Paul Féval (1816-1887), le bossu (1857)
  • Gustave Flaubert (1821-1880), Madame Bovary (1857)
  • Alfred Tennyson (1809-1892), Idylls of the King (1859-1885)
  • Victor Hugo (1802-1885), les Misérables (1862) – voir –
  • Fiodor Dostoievski (1821-1881), Crime et châtiment (1866)
  • Paul Verlaine (1844-1896), Poèmes saturniens (1866)
  • Lewis Carroll (1832-1898), les Aventures d’Alice au pays des merveilles (1869)
  • Alphone Daudet (1840-1897), lettres de mon moulin (1869)
  • Arthur Rimbaud (1854-1891), le Bateau ivre (1871), une Saison en Enfer (1873)
  • Stéphane Mallarmé (1842-1898), l’Après-midi d’un faune (1876)
  • Mark Twain (1835-1910), les aventures de Tom Sawyer (1876), les Aventures de Huckleberry Finn (1884) – voir –
  • Jules Verne (1828-1905), le Tour du monde en quatre-vingts jours (1873) – voir –
  • Hector Malot (1830-1907), Sans famille (1878)
  • Henry James (1843-1916), Portrait de femme (1881)
  • Robert Louis Stevenson (1850-1894), L’île au Trésor (1883)
  • Emile Zola (1840-1902), Les Rougon-Macquart, dont : Germinal (1885)
  • Emily Dickinson (1830-1886), le premier volume de ses oeuvres est paru en 1890 (postérieurement à quelques publications épisodiques de poèmes modifiés). – voir –
  • Rudyard Kipling (1865-1936), le Livre de la jungle (1894)
  • Herbert Georges Wells (souvent cité comme : H.G. Wells) (1866-1946), l’homme invisible (1897), la Guerre des mondes (1898)
  • Joseph Conrad (1857-1924), au Coeur des ténèbres (1899)
  • Thomes Hardy (1840-1928), Tess d’Urberville (1891), Jude l’obscur (1896)
  • Lyman Frank Baum (1856-1919), Le Magicien d’Oz  (1900) – voir –

XXe siècle // en construction //

  • James Matthew Barrie (1860-1937), Peter Pan et Wendy (1911)
  • Marcel Proust (1871-1922), A la recherche du temps perdu (1913-1927) – voir –
  • Howard Phillips Lovecraft (1890-1937), la Couleur tombée du ciel (1927), L’Appel de Cthulhu (1928) – voir –
  • Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches, dit) (1894-1961), Voyage au bout de la nuit (1932) – voir –
  • Karen Blixen (1885-1962), la Ferme africaine (1937)
  • (…)